Finale Top 14 2017 : ASM Clermont vs RC Toulon (22-16)

Gare de la Défense. Je croise un groupe de personnes vêtues de jaune et bleu : « ouais, La Rochelle ! » me lancent-ils. Avec mon t-shirt Canterbury jaune et noir, mon drapeau du Stade Rochelais dans la poche, je me dirige vers le Stade de France pour assister à la finale du Top 14.

Alors d’accord, le Stade Rochelais ne s’y est pas qualifié, suite à leur défaite contre le RC Toulon en 1/2 finale. D’accord, j’étais sûrement un peu trop confiant lorsque j’ai acheté les billets avant la 1/2 finale. Qu’importe, cela ne m’a pas empêché de m’y rendre en tant que supporter rochelais, afin de vivre l’épilogue d’une saison qui restera magnifique pour le club. D’ailleurs, j’étais loin d’être le seul. Je m’en rends compte assez rapidement sur le quai de la ligne 13 du métro. Je croise un couple de supporters venus exprès de La Rochelle pour l’occasion. Dans la rame, nous discutons avec des supporters Clermontois habitués des finales. Puis, nous sommes rejoints à la prochaine station par une famille rochelaise. Les stations s’enchaînent, avec la vue continue sur les quais de supporters clermontois ou rochelais. Aucune trace de nos amis toulonnais. Le confinement et la chaleur se font de plus en plus ressentir dans la rame. Mais une finale de Top 14, ça se mérite, que l’on soit joueur ou simple supporter.

Sortie de la rame, les supporters de la rade commencent à se faire remarquer par leurs chants et leur ébriété. Ils sont bien présents. Les abords du Stade de France accueillent une foule colorée. Rouge & noir, jaune & bleu, jaune & noir. On a bel et bien l’impression que trois clubs se sont qualifiés pour cette finale. La superbe saison du Stade Rochelais a rendu ses supporters trop confiants. Disons plutôt qu’il s’agit d’une prise de repaires en vue de la saison prochaine. À l’entrée de notre porte du stade, les trois clubs sont bien représentés. Non, la tribune nord ne sera pas entièrement toulonnaise. Nous prenons place en tribune nord intermédiaire, juste devant d’autres supporters rochelais venus pour le week-end. Autour de nous, les supporters sont presque exclusivement clermontois ou rochelais. Où sont les Toulonnais ? Les joueurs déjà sur le terrain en train de s’échauffer et les supporters, en-dessous, en tribune basse. À l’entrée des joueurs clermontois sur le terrain, on se rend bien compte que ces derniers ont les faveurs de la grande majorité du Stade de France et notamment des Rochelais. Avec les inévitables « Ici, ici, c’est La Rochelle », on entendait également des « Allez Clermont, les Rochelais sont là ! » (#rancune). J’étais assez surpris de voir autant de supporters rochelais venir avec leurs drapeaux, maillots, écharpes, bandanas, casquettes. Imaginez si le Stade Rochelais s’était qualifié (#regret). Un supporter clermontois a même voulu me prendre en photo avec mon beau drapeau.

Le début du match approche. Les joueurs refont leur entrée sur le terrain. Devant nous, des supporters toulonnais agitent des drapeaux immenses. On se serait cru dans un kop de stade de foot. Je n’en ai jamais vu d’aussi grands pour un match de rugby. Mais bon, ce n’est pas la taille qui compte. Les Toulonnais ont eu droit à leur pilou-pilou. Les Clermontois, à l’arrivée de Bibendum. Chacun son délire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le coup d’envoi est donné. Et dès l’entame de match, on voit que les Clermontois sont venus déterminés avec une grosse séquence de jeu, gâché malheureusement par un en-avant. Mais suite à la mêlée, les jaunard obtinrent une pénalité, récompensant ce premier temps fort. Les Toulonnais réagissent et entrent enfin dans le camp adverse, mais subissent un contre de 80 mètres, conclut par l’essai de Raka entre les poteaux. L’essai est transformé et donne 10 points d’avance à l’ASM après seulement 10 minutes de jeu. Puis 13 points, 10 minutes plus tard, suite à une nouvelle pénalité de Parra. On se dit que cela va être très compliqué pour Toulon. Il faudra attendre la 32ème minute pour que Belleau débloque le compteur toulonnais avec une pénalité. Peu de temps après, suite à un plaquage un peu haut, une petite bagarre générale permet au public de se remobiliser en cette fin de 1ère période. Carton jaune pour Fritz Lee, et Clermont se retrouve à 14. Résultat, en supériorité numérique, les Toulonnais réussirent à inscrire un essai en coin par Tuisova et transformé par Belleau. Le match est relancé. Toulon revient à 3 points avant d’encaisser une nouvelle pénalité inscrite par Parra pour donner 6 points d’avance pour Clermont à la mi-temps.

Une 1ère période marquée par son intensité physique. Beaucoup d’engagement, de percussions et peu d’occasions finalement, à l’instar de la 1/2 finale opposant Toulon à La Rochelle. Côté tribunes, les supporters clermontois plus nombreux se font davantage entendre. À la 17ème minute (en référence au département de la Charente Maritime), il y eut une tentative rochelaise de lancer des « Ici, ici, c’est La Rochelle », trop peu suivie malheureusement.

La 2ème mi-temps reprend sur le même rythme, très engagé. Plus aucun essai ne sera marqué. Morgan Parra réussit un 100% au pied, alors que Belleau échoua à deux reprises en tapant les poteaux. L’écart entre les deux équipe ne dépassa pas 6 points dans cette seconde mi-temps. La fin de match fut très tendue et indécise. Une ultime pénaltouche toulonnaise sur la sirène mit le stade en ébullition. Mais Morgan Parra, excellent pendant tout le match, réussit à mettre les mains sur le ballon dans un ruck, pour offrir le titre à l’ASM. Victoire de Clermont 22 à 16 dans une finale qui restera pour moi marquée par son engagement physique, voire même sa violence.

Après la remise du bouclier de Brennus, nous avons eu droit à un show de The Avener. D’accord, ce fut sympa, mais bon, c’est une finale de Top 14. Pourquoi ne pas laisser le terrain aux joueurs afin qu’ils puissent profiter plus longuement de ce moment. J’ai toujours en tête les images de la veille, avec la victoire du Real Madrid en finale de Champions League. Tous ces joueurs profitant de l’instant sur le terrain avec le trophée, leurs proches. Le rugby devrait prendre exemple sur le foot pour une fois.

À la saison prochaine !

Publicités
Cet article a été publié dans Top 14. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Finale Top 14 2017 : ASM Clermont vs RC Toulon (22-16)

  1. Burgaud96 dit :

    Article de qualité… quoi que les références à La Rochelle sont un peu trop nombreuses. De la rancune peut être ? 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s